Histoire

Les origines

  • Au printemps 1888, une annonce fut publiée dans la Montreal Gazette pour inviter les amateurs de voile et de compétition à se présenter au Montreal Amateur Athletic Association (MAAA) le 7 avril, en soirée. À cette rencontre, 47 personnes apposèrent leur signature comme membres fondateurs du nouveau Lawrence Yacht Club.
  • Les nouveaux membres, tous hommes d’affaires montréalais, définirent ainsi la mission du Club : Témoigner de notre passion pour les bateaux, les défis du vent et de l’eau ainsi qu’un goût marqué pour la compétition avec le mode de propulsion le plus élémentaire.
  • Samuel Greenshields fut choisi comme premier commodore.
  • Au 1er juin de la même année, le Lawrence Yacht Club comptait 110 membres.
  • La première course de voiliers du Club eut lieu le 24 mai 1888 et la première compétition de bateaux-vapeur, l’année suivante.
  • Pendant ses 2 premières années d’existence, le Club n’avait pas de site à lui. Les courses étaient basées au Valois Bay Boat Club la première année et au Pointe Claire Boating Club la seconde année.
  • L’acquisition de terrain devint la priorité du nouveau Club. La première parcelle de terrain fut achetée en 1890 pour la somme de 1,875$. Puis le Club s‘agrandit en 1914 avec la terre de la ferme Bellefeuille à l’est. Et en 1919, la propriété de J.P. Black fut achetée à l’ouest, doublant ainsi d’un seul coup les avoirs immobiliers du Club. La maison de la famille Black devint le pavillon des dames. Ce pavillon fut démoli en 1960 pour faire place au pavillon actuel.

Distinction Royale

  • Le 26 juin 1894, la Reine Victoria accorda la désignation « royale » au Club et il changea de nom pour s’appeler le Royal St. Lawrence Yacht Club. Il existe au Canada sept autres clubs qui jouissent de cet honneur « royal ».
  • En 1894, le Club comptait 430 membres.
  • Dès 1895, le Club inaugurait ses courts de tennis.
  • En 1896, le RStLYC prit part à la compétition de la Coupe Seawanhaka et fut le premier club de l’extérieur du pays à emporter une course sur le territoire même de ce club prestigieux. L’équipage du Glencairn était composé du Commodore Ross, à la barre, assisté de Duggan et Shearwood. Ce fut le début de l’âge d’or du RStLYC et le lancement de sa réputation internationale.

Années difficiles et persévérance

  • Au cours du 20e siècle, des événements tels que la guerre des Boers, la Première guerre mondiale, la grande récession de ’29 et la Seconde guerre mondiale, marquèrent le Club et eurent un effet négatif sur le nombre de membres et les compétitions. En dépit de cela, une solide gestion et une volonté de résistance gardèrent le Club à flot durant ces années difficiles.
  • De 1914 à 1918, cent cinquante membres se portèrent volontaires au combat et trente d’entre eux périrent dans l’hécatombe européenne.
  • On peut voir, dans le vestibule du Club, deux larges plaques à la mémoire de nos membres qui ont perdu la vie durant les deux guerres mondiales.
  • Quelques mois après la signature de l’armistice, en 1919, les Royal St. Lawrence Sea Scouts furent constitués. Il est reconnu que cette troupe fut la première sa catégorie au Canada.
  • Grâce à la vision de nos commodores et au soutien optimiste de ses membres, le Club continua de se développer : à l’été de 1930, une remise à dériveurs fut érigée pour stimuler la popularité de cette classe. Le Dinghy Dorm fut construit sur les fondations d’une maison qui avait brûlé. De même, la salle à manger du pavillon des messieurs fut agrandie vers le sud-ouest.
  • La même année, le RStLYC fut invité à se joindre à la North American Yachting Association et la nouvelle Canadian Yachting Association.

Après la guerre

  • En 1947, un brise-lames de roc fut érigé pour contenir les crues du printemps et des tempêtes. Avant la construction de la voie maritime, les inondations étaient fréquentes et emportaient souvent les quais.
  • En 1949, George S. Hamilton, commodore en 1936-37, fonda l’Escadron Junior. À la fin de 1987, quatre mille étudiants avaient profité de ces cours.
  • En 1954, Le Prince Philip et Duc d’Édinbourg fut désigné au Haut Patronage du Club et une jetée fut nommée en son honneur. C’est la jetée Stephens maintenant. Comme le Prince Philip est décédé le 9 avril 2021, notre Club est en attente d’un nouveau Patron d’honneur.
  • En 1959, lorsque Sa Majesté la Reine Elizabeth II vint inaugurer la Voie Maritime du Saint-Laurent sur son yacht royal le Britannia, elle passa en revue la flotte du YCRStL.

Les années soixante

  • 1961 fut l’année de la construction du pavillon principal quatre-saisons que nous connaissons aujourd’hui, permettant au Club de mener ses opérations ici douze mois par année. Il n’était plus nécessaire de déménager pour l’hiver et on éliminait ainsi plusieurs complications. Il fut aussi possible d’inviter l’Escadron canadienne de plaisance à établir sa base au Club pour dispenser ses cours en hiver.
  • 1965: le Duggan House devint la base de notre escadron junior. Construit sur le site du premier pavillon des messieurs de 1897, l’édifice fut nommé Duggan en l’honneur de l’un de nos membres fondateurs et commodore du Club.
  • 1967 fut une année très remplie au Royal, puisqu’il fut l’hôte des régates du Centenaire. Un Comité du Centenaire, formé sous la présidence du commodore Russell C. Scrimm, organisa les événements suivants :

-Le championnat mondial des O.K. Dinghy du 3 au 7 juillet, avec 67 participants.

-Le championnat canadien des “international Lightnings” du 14 au 16 juillet, 49 participants,

-Le premier championnat mondial de voile junior du 17 au 21 juillet, 23 équipages,

- Le championnat international des Y-Flyers du 1er au 4 août, 423 inscriptions,

-Le championnat des “Jolly Boat” du 14 au 18 août, 33 inscriptions,

-Le Championnat nord-américain de voile pour la Coupe Clifford D. Mallory, du 28 au 31 août,

-Le championnat mondial 1967 des “Flying” junior, du 4 au 8 septembre, 55 inscriptions,

-Le championnat mondial 1967 de la classe “Flying Dutchman”, du 9 au 16 septembre, 115 inscriptions.

  • 1967 fut une année phare pour le Club et de nombreux commentaires louangeurs soulignèrent l’hospitalité hors pair des membres du Club et l’excellente organisation des événements.

Autres améliorations d’infrastructure ;

  • En 1973, le Club fit l’acquisition d’un énorme chariot mobile de 35 tonnes pour lui permettre de déplacer les grosses embarcations.
  • En 1988, le clubhouse fut encore agrandi, avec l’ajout de la salle à manger Centennial au rez-de-chaussée et le Salon Mont-Royal juste au-dessus.
  • Au mois de juillet 2005, le réseau WiFi fut installé au Club.
  • Étant donné la fragilité de sa structure, le fameux hangar vert situé du côté est du Club fut démoli en 2009.

La compétition au Royal

  • En 1967, Ian Bruce et Don Bishop participèrent à une course en Angleterre et remportèrent le très convoité trophée Prince de Galles. Dès l’année suivante, Ian Bruce répéta l’exploit avec Phil Evans.
  • En 1969, Janet Bjorn devint la première femme championne du Club.
  • Du 11 au 16 août 1998, La Club fut l’hôte des Championnats canadiens de voile junior qui réunissait 265 participants et 206 bateaux. Sous la supervision experte de Denise Bienvenu et Paul White, l’événement fut un succès, et s’ajouta à notre tradition d’excellence dans l’organisation d’événements majeurs.
  • En 2003, la Fédération de Voile du Québec (FVQ) décernait 6 prix sur 10 à des membres de notre Club en reconnaissance de leurs performances et de leur apport au développement de la voile.
  • En juillet 2009, Ian Bruce fut nommé Officier de l’Ordre du Canada en reconnaissance de sa contribution au monde canadien de la voile. Ian était membre au Royal depuis 1953.
  • Le Club participa aux jeux olympiques pour la première fois en 1952. Les faits marquants comprennent la médaille d’argent d'Evert Bastet à Los Angeles en 1984 et la 12ième place d’Ian Bruce et Peter Bjorn à Kiel (Allemagne de l’Ouest) en 1972. En date de l’année 2004, le Club avait formé 27 Olympiens.

Concepteurs de voiliers

  • Dès ses origines, le Yacht-Club Royal Saint-Laurent a fondé une solide tradition de concepteurs de voiliers: George H. Duggan et Fred Shearwood, dans les premières années, puis Alex Shearwood, Roger Hewson, Alex Poe, Leslie Thomson, Geoff Notman, Bob Dufour, Ian Bruce, Bruce Kirby, C.H. Routh et W. Taylor-Bailey.  
  • On doit le design du Laser à l’équipe Ian Bruce - Bruce Kirby et Hans Fogh en 1970 et dès 1972, la production avait commencé. Cinq ans plus tard, il y avait 22,000 Lasers en service. Le Laser est reconnu comme une classe internationale et sanctionnée par la Fédération international de voile.
  • Roger Hewson fut le concepteur et constructeur du Sabre 28, qui fit ses débuts au Salon nautique de Newport en 1971. On en construisit 588.
Heures d'ouverture du bureau
Lundi au vendredi 9:00 à 17:00
Samedi, fermé
Dimanche, fermé
Informations de contact:
1350, chemin Bord-du-Lac, Dorval, (Québec) H9S 2E3
Courriel: info@rstlyc.com
Téléphone: 514-631-2720
Fax: 514-631-2725
Entrée du port
45° 26.12' N
073° 45.10' W

Facebook logo blue circle large transparent png